Chinoise, coréenne, japonaise… quand les cuisines cousinent…

Description

Dis-moi comment tu cuisines, je te raconterai ton pays, ses secrets... La cuisine est une composante majeure de l’identité culturelle. Ce qui se mange pour Seollal est prescrit par le Nouvel an lunaire, sa plongée rituelle dans la généalogie familiale. Le Chinois le fêtera avec un autre cérémonial, d’autres plats. Le Japonais ne fête plus le Nouvel an lunaire depuis 1873. Fin de l’histoire ? Non car les gastronomies nipponnes et coréennes partagent une ascendance chinoise mais la cultivent différemment. L’Extrême-Asie septentrionale mange avec des baguettes. Mais pas les mêmes, et elle ne cuit pas son riz de manière identique.

L’insularité du Japon lui a conféré son étonnant animisme, son obsession du cru et son esthétique épurée. La Corée marie les fruits de la mer avec le grillé, le bouilli, le pimenté issus de son héritage nomade continental. Elle a rejeté la profusion surcalorique de la table chinoise au profit de choix plus énergétiques.

L’affaire est subtile, plus encore qu’il n’y paraît. Ah bon ! Comment ça ? C’est justement ce que cette conférence va aider à découvrir.

 

Le lien est envoyé par mail à tous les adhérents 2020/2021 à jour ou non de leur cotisation

Détail
Thème
Civilisation
Conférencier
Jean-Yves Ruaux
Prix
Gratuit pour les adhérents
Date de la session
15/12/2020 00h00
Lieu de la session
Vidéoconférence
Durée
00h00
Nombre de place
1